Solidaritat dab Aurore Martin

18 12 2010

 

Libertat, movement revolucionari de l’esquèrra d’Occitània que s’indigna cap a la decision presa per la justícia francesa per la quau Aurore Martin, militanta de Batasuna pòt estar extradida cap a l’Estat espanhòu.

Que deploram aquesta prumèra extradicion d’ua ressortenta de l’Estat francés qui es uei acusada d’aver sonque pres la paraula.

Que brembam que Batasuna qu’es un partit politic legau dens l’Estat francés e que las presas de paraulas e participacions d’Aurore Martin a divèrsa amassadas de Batasuna qu’estón totjorn mediatizada e non pas hèit a l’esconuda com ac vòlen har créder daubuns mèdias francés e espanhòus.

Aqueste còp l’Estat francés que hè un pas mei cap a la repression, un pas simbolic mes tanben significatiu pr’amor aqueste cas poderé har jurisprudéncia e donc obrir sus l’extradicion de numerós ressortents de l’Estat francés. Extradicions pesugas de consequéncias pr’amor de la politica d’ilegalizacion menada per l’Estat espanhòu e las torturas que pateishen los empresoats aciú !

Que’ns chepicam tanben entaus drets deus militants e de las militantas de l’Estat francés pr’amor Aurore Martin n’a pas hèit que participar a actes politics ! En-delà de la question basca, que son los drets umans e civics de tots los militants e totas las militantas de l’Estat francés qui son pertocats e miaçats

Emparar la soa tèrra n’es pas un delicte !

Solidaritat dab Aurore Martin

Solidaritat dab lo pòble basco !

Communiqué de Libertat !

Bordeaux, le 17 décembre 2010

 Libertat, mouvement révolutionnaire de la gauche d’Occitanie s’indigne face à la décision prise par la justice française par laquelle Aurore Martin, militante de Batasuna peut être extradée dans l’état espagnol.

Nous déplorons cette première extradition d’une ressortissante de l’état français qui est aujourd’hui accusé d’avoir seulement pris la parole.

Nous rappelons que Batasuna est un parti politique légal dans l’état français et que les prises de paroles et participations d’Aurore Martin à diverses réunions de Batasuna ont toujours étaient médiatisées, et en aucun cas faites en secret comme veulent le faire croire certains médias français et espagnols.

Cette fois l’état français fait un pas de plus vers la répression, un aps symbolique mais aussi significatif parce ce que ce cas pourrait faire jurisprudence e donc ouvrir sur l’extradition de nombreux ressortissants de l’état français. Ces extraditions sont lourdes de conséquences pour les militants et militantes concerné(e)s au vue de la politique d’illégalisation menée par l’état espagnol et les tortures qui subissent les prisonniers là-bas !

Nous nous préoccupons aussi pour les droits des militants et militantes de l’état français parce qu’Aurore Martin n’a fait que participer à des actes politiques ! Au delà de la question basque, ce sont les droits humains et civiques de tous les militants et de toutes les militantes de l’état français qui sont touchés et menacés !

Défendre sa terre n’est pas un délit !

Solidarité avec Aurore Martin !

Solidarité avec le peuple basque !

Advertisements

Accions

Information




%d bloggers like this: