Comunicat de premsa- site industriau de Blancafòrt

2 09 2010

Libertat, movement de l’esquèrra revolucionària d’Occitània, constata un còp de mei que la reestructuracion deu site de Ford a Blancafòrt es estat tractada dab desinvoltura dempuish mantuas annadas. Chic a chic, ns’apressam deu barrament totau o au mielhor d’ua reestructuracion drastica deu site industriau de Blancafòrt.

Dejà a la primavèra 2009 e 2010, Libertat publicava comunicats se chepicant deu projècte de represa deu site de Blancafòrt per la societat HZ e deu son principau associat, lo grop industriau Johann Hay.
A l’epòca muishavam lo noste scepticisme a perpaus deu projècte de fabrica de coronas de metau necessàrias a la construccion d’eolianas. Nat estudi preliminar n’estava pas estat hèit. Aqueste projècte sortiva au bon moment entà rassegurar las tribalhadoras e los tribalhadors sus l’aviéner deu site industriau.
Uei, vienem d’apréner oficiaument que l’equipamentièr automobile alemand Johann Hay geta l’esponja. Pendant dus ans, numerós actors economics an volut har créder a la soliditat d’aqueste projècte, ja que las bancas siin tostemps estadas bèth drin reticentas per finançar aqueste investiment.
Son doncas 170 emplecs dirèctes qui van estar suprimits dens las setmanas que vienen. En sabent que a fin e a mesura Ford se va desengajar deu projècte de reestructuracion deu site de Blancafòrt, son plan 1500 emplecs que son uei en mauparat!

A l’òra on nse’s parla deu projècte de reestructuracion de las collectivitats, devem soscar a la creacion d’ua collectivitat territoriau occitana capabla de deféner lo pòble occitan e de perpausar investiments economics solides.

Seram çò que bastiram !

Libertat, mouvement de la gauche révolutionnaire d’Occitania, constate une fois de plus que la restructuration du site de Ford à Blanquefort a été traitée de manière désinvolte depuis plusieurs années. Petit à petit on se rapproche de la fermeture totale ou au mieux d’une restructuration drastique du site industriel de Blanquefort.

Déjà au printemps 2009 et 2010, Libertat publiait des communiqués s’inquiétant du projet de reprise du site de Blanquefort par la société HZ et de son principal partenaire, le groupe industriel Johann Hay.
A l’époque nous montrions notre scepticisme à propos du projet de fabrique de couronnes de métal nécessaires à la construction d’éoliennes. Aucune étude préalable n’avait été faite. Ce projet sortait au bon moment pour rassurer les travailleuses et les travailleurs sur l’avenir du site industriel.
Aujourd’hui, nous venons d’apprendre officiellement que l’équipementier automobile allemand Johann Hay jette l’éponge. Pendant plus de deux ans, de nombreux acteurs économiques ont voulu faire croire à la solidité de ce projet, bien que les banques aient toujours été très réticentes à financer cet investissement.
Ce sont donc 170 emplois directs qui vont être supprimés dans les semaines à venir. Sachant qu’au fur et à mesure Ford va se désengager du projet de restructuration du site de Blanquefort, ce sont bien 1500 emplois qui sont aujourd’hui en danger!

A l’heure où l’on nous parle du projet de restructuration des collectivités, nous devons réfléchir à la création d’une collectivité territoriale occitane capable de défendre le peuple occitan et de proposer des investissements économiques solides.
Nous serons ce que nous bâtirons !

Advertisements

Accions

Information




%d bloggers like this: