lo còs de Jon Anza retrobat

14 03 2010

Dijaus lo 11 de març, qu’avem après que lo còs de Jon Anza estó arretrobat en la mòrga d’un espitau de Tolosa. Aqueth militant d’ETA, qui hasó 20 ans de preson, que desaparegó en abriu passat mentre que prengó lo trin Baiona – Tolosa. Segon las purmèras informacions de la polícia francesa, que seré aquiu despuish quasi 1 an, mort a l’espitau arron està’s esvanit per las carrèras de Tolosa.

Aquera version deus hèits balhada qu’ei mei que treblosa. Quin ei possible d’imaginar qu’un òmi cercat per la direccion interegionau de la polícia n’estó pas identificat en un an d’enquèsta judiciària, mentre que lo son portrèit esto difusit de pertot ?

Non e’s podem pas empachar de pensar a la guèrra cascanta miada peu govern espanhòl e peu GAL en las annadas 80. Mei anar mei que vad probabla la tèsa de l’assassinat deu Jon Anza.

NON A GUERRA CASCANTA ! LA REPRESSION N’EI PAS LA SOLUCION PER EUSKAL HERRIA ! QUE VOLEM LA VERTAT !

Jeudi 11 mars, nous avons appris que le corps de jon Anza avait été retrouvé dans la morgue d’un hôpital de Toulouse. Ce militant d’ETA, qui a fait 20 ans de prison, avait disparu en avril dernier alors qu’il prenait le train depuis Bayonne pour Toulouse. Selon les premières informations de la police française, il serait là depuis presque un an, mort à l’hôpital après s’être évanoui dans les rues de Toulouse.

Cette version avancée des faits est plus que troublante. Comment est-il possible d’imaginer qu’un homme recherché par la direction interrégionale de la police n’ait pas été identifié en 1 an d’enquête judiciaire, alors que son portrait était diffusé partout ?

On ne peut pas s’empêcher de penser à la guerre sale menée par le gouvernement espagnol et le GAL dans les années 80. La thèse de l’assassinat de Jon Anza devient de plus en plus probable.

Dimanche 14 mars, un grand rassemblement est prévu à 18h à Donostia, ville natale de Jon Anza

Advertisements

Accions

Information




%d bloggers like this: