Solidaritat dab lo pòble basco

26 08 2009

Ne’s comptan pas mei las atacas contra lo pòble basco, mes la repression que s’ei intensificada enqüèra aquestas darrèras setmanas. En efèit, lo tribunau constitucionau espanhòu que vien d’interdíser a Democracia 3 Milions (D3M) e au colectiu Askatasuna de participar a las eleccions de la Comunautat autonòma basca deu 1er de març. Qu’ei ua decision istorica de la justícia espanhòla: peu purmèr còp l’esquèrra abertzale non serà pas representada a las eleccions deu govern basco.
A l’imatge d’aqueth mancament democratic deus grans qui priva 15% de l’electorat basco deu dret de representacion, l’Estat espannhòu que pròva un còp mei que non s’escad tostemps pas de virar huelha per rappòrt au son passat fascista, e que ne vòu pas portar nada solucion au conflicte basco. Aquera vertadèra guèrra de repression miada contra lo pòble non harà pas empach au combat deu movement abertzale, au contra non pòt pas qu’ahortir la necessitat d’aquera luta.
Anaram Au Patac, movement revolucionari de l’esquèrra occitana, que pòrta lo son sostien au pòble basco, e que bremba que lo govern basco, lo PNV, EA, que son autant responsables d’aquera situacion com lo govern de Madrid. La lor politica sosmésa e iresponsabla que condamna joens bascos a la tortura, e qu’avita lo conflicte basco.
Qu’aperam tots los pòbles en luta a préner consciença d’aquera realitat en País Basco, e a la denonciar haut e clar. L’unica solucion qu’ei l’autodeterminacion d’Euskal Herria, arron 40 ans de conflicte

SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE BASQUE
Les attaques menées contre le peuple basque ne se comptent plus, mais récemment, une nouvelle étape a été franchie. En effet le Tribunal Constitutionnel espagnol a interdit a Démocratie 3 Millions (D3M) ainsi qu’au collectif Askatasuna de participer aux élections de la Communauté Autonome Basque du 1er mars. C’est une décision historique de la justice espagnole: pour la première fois, la gauche abertzale ne sera pas représentée aux élections du gouvernement basque.
A l’image de ce grave manquement démocratique qui prive 15% de l’électorat basque de droit de représentation, l’Etat espagnol prouve une fois de plus qu’il n’a toujours pas tourné la page du fascisme, et qu’il ne veut apporter aucune solution au conflit basque.
Cette véritable guerre de répression menée contre le peuple ne fera pas fléchir les abertzale de gauche, au contraire elle ne peut que renforcer la nécessité de la lutte.
Anaram Au Patac, mouvement révolutionnaire de la gauche occitane, apporte tout son soutien au peuple basque, et tient à rappeler que le gouvernement basque, le PNV, EA, sont autant responsable de cette situation que le gouvernement de Madrid. En jouant la carte de la soumission et de l’irresponsabilité, ils condamnent des jeunes basques à la torture, et attisent volontairement le conflit.
Nous appelons tous les peuples en lutte à prendre conscience de cette réalité au Pays Basque et à la dénoncer à haute voix. Seule l’autodétermination d’Euskal Herria constitue une solution, après quarante ans de conflit.

Advertisements

Accions

Information




%d bloggers like this: